REEDUCATION UROGYNÉCOLOGIE, CABINET KINÉ VAL SANTÉ PRÈS DE VALENCIENNES

A Anzin, près de Valenciennes dans le Nord, au 75 rue Jean Jaurès, je pratique la rééducation du périnée.

RÉÉDUCATION DU PÉRINÉE

La rééducation du périnée prend en charge de nombreuses pathologies notamment :

Le post-partum (rééducation du périnée après l’accouchement), l’incontinence urinaire d’effort (fuites urinaires déclenchées lors d’un effort), l’hyperactivité vésicale(sensation d’avoir envie d’uriner très souvent), les prolapsus (descente d’organe).

En quoi consiste la rééducation du périnée ?

En une rééducation manuelle permettant de ressentir les muscles concernés et de les renforcer, en un travail d’électrostimulation permettant de réveiller les différents types de fibres musculaires, en un travail de biofeedback visuel et/ou sonore permettant de contrôler et visualiser la contraction musculaire et enfin en un réentrainement à l’effort, grâce à un appareil sans fil, le patient est capable de travailler son périnée lors de certains mouvements.

La rééducation du périnée par électrostimulation et biofeedback ne convient pas aux personnes portant un pacemaker.


QU’EST LA GYMNASTIQUE ABDOMINALE HYPOPRESSIVE ?

C’est une gymnastique qui vise à tonifier les abdominaux et le périnée en adoptant des techniques posturales pendant quelques secondes, en diminuant la pression abdominale.

QUELLES SONT LES PERSONNES CONCERNÉES :

Les patientes venant d’accoucher (post partum), les personnes constipées, les personnes ayant des incontinences urinaires d’effort, les personnes ayant un relâchement abdominal important, les personnes ayant des problèmes de dos : lombalgie, dorsalgie, sciatalgie.

QUELLES SONT LES CONTRES INDICATIONS À PRATIQUER CETTE GYMNASTIQUE ABDOMINALE HYPOPRESSIVE :

Les personnes ayant de l’hypertension artérielle (supérieur à 16), les personnes ayant des troubles respiratoires aigues : asthme, bronchite chronique, les femmes enceintes de moins de 3 mois, les patients ayant subi une prostatectomie radicale de moins de 45 jours, les personnes ayant subi des chirurgies cardiaque et respiratoire.